CH
Missions et engagements
Santé publique
CHS CH

Missions et engagements

 

Retrouvez ici le guide fait par l’Agence de la biomédecine (agence relevant du Ministère de la Santé).

Retrouvez ici un guide de cette Agence sur le don de moelle osseuse.

 

Rattaché au Centre Hospitalier de Sarreguemines, CeGIDD signifie Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic des Infections Sexuellement Transmissibles.

C’est un lieu de dépistage anonyme et gratuit des infections sexuellement transmissibles (SIDA, hépatites B et C…). C’est aussi un lieu d’écoute, d’information et de conseil où vous serez accueillis sur rendez-vous ou durant les permanences.

Retrouvez toutes les actualités du CeGIDD de Sarreguemines sur la page facebook du CeGIDD (= https://fr-fr.facebook.com/pages/category/Medical---Health/Cegidd-Sarreguemines-530783393998673/ )

Il s’agit d’un lieu d’accueil, d’écoute, d’information et de consultation sur la sexualité, la contraception, les interruptions volontaires de grossesses, les difficultés familiales et conjugales.

Sage-femme et conseillère conjugale vous recevront, avec ou sans rendez-vous, lors des permanences gratuites.

Actuellement portée par un médecin urgentiste, la mission de ce référent consiste à assurer un rôle de coordination de proximité pour permettre la détection et la prise en charge globale et dans la durée des femmes victimes de violences.

Il ne s’agit pas de se substituer aux acteurs en place, mais de veiller à ce que tout soit mis en œuvre pour concourir à un retour à l’autonomie des femmes victimes de violences et à garantir leur protection.

La Permanence d’Accès aux Soins de Santé (PASS) est tenue par une assistante de service social qui accompagne les personnes les plus démunies dans leurs démarches administratives et sociales afin de garantir leur accès à la prévention, aux soins et au suivi médical à l’hôpital et dans les réseaux de soins, d’accueil et d’accompagnement social.

Renseignez-vous auprès des soignants, pour des informations plus détaillées sur l’assistante de service social et l’accompagnatrice d’accès aux soins.

Pourquoi ?

« Bien-être des patients, rapport coût-efficacité, amélioration de la qualité des soins, diminution des nuisances, etc. les exemples sont nombreux qui justifient l’importance pour les établissements de santé de renforcer leur politique de prévention et de prise en charge du tabagisme et de devenir Hôpital sans tabac. » (RESPADD)

C’est également l’ambition d’être un hôpital « promoteur de santé » et partant, de s’inscrire dans le « virage préventif » préconisé par le Haut Conseil de la santé publique et de porter à notre échelle la stratégie nationale de réduction du tabagisme.

  • D'ici 2022, abaisser à moins de 20% la part des fumeurs quotidiens chez les adolescents de 17 ans.
  • D'ici 2027, abaisser à moins de 16% la part des fumeurs quotidiens chez les 15-75 ans.
  • D'ici 2032, que les enfants nés depuis 2014 deviennent la première génération d'adultes non-fumeurs (moins de 5% de fumeurs). »

Comment ?

  • Installer, maintenir la signalétique obligatoire et non obligatoire 
  • Sensibiliser tous les personnels et informer les usagers en relayant les campagnes nationales.
  • Prévoir l’aide au sevrage, organiser la prise en charge adaptée et le suivi du fumeur dépendant
  • Réaliser à intervalles régulier l’audit Lieu de Santé Sans Tabac (LSST)